La triste histoire du Tennis Club d'Aspremont

Publié le 1 Septembre 2017

Désolé de cette funeste vidéo , mais que les Aspremontois sachent !

Le maire voudrait nous faire croire qu'il est un bon gestionnaire et que son seul souci est l'économie de la commune et donc de ses administrés.

Toutefois le maire a embauché  en début d'année un nouvel agent administratif à la mairie,  un salarié au SMIC augmente les dépenses de 20 400 euros par an. Nous n'avons eu aucune justification de l'augmentation de la charge de travail à la mairie d'Aspremont et cette embauche s'est faite à l'insu du conseil municipal qui n'a pas été consulté.

Cette embauche s'est faite sur candidature spontanée nous dit M Ferretti en effet, cet agent est quelqu'un de la famille du maire !!!

L'association de la fille du maire bénéficie elle de 3 000 euros des subventions de la part du département.

C'est ce qu'il appelle une gestion en "bon père de famille"...

 

 Mais quelle mouche a piqué le maire pour décider de manière unilatérale sans son conseil municipal de mettre un obstacle pour la poursuite de vos cours de Tennis dont vous étiez tous plus que satisfaits pour faire une économie de 3 000 euros sur l'année ! Les joueurs de Tennis d'Aspremont ne méritaient-ils pas cette somme ?

En effet, il parait étrange alors qu'il s'agit d'une compétence du conseil municipal qu'il décide seul d'un appel d'offre et ce juste pendant les vacances d'été.. (article L2144-3 CGCT).

D’après ce que nous avons appris à la sortie de la réunion, le maire était parfaitement au courant de l’activité et des résultats financiers du club . Celui-ci avec un chiffre d’affaires de 35000 et les charges qu’il devait déjà supporter ne pouvait absorber une telle hausse de loyer.

L'augmentation soudaine de tarif de la redevance de 1000% (50 à 500 euros par mois) ne pouvait donc être anodine...

D'autre part, le tennis club est la seule association d'Aspremont à payer une redevance.

Notons tout de même que Le Maire se fiche totalement des conséquences du non renouvellement de la concession pour Jonathan et ses employés il le crie haut et fort ! Cette attitude n’est pas sans rappeler un précédent avec l’association de Judo.

Quant à cette haine "disant qu'il n'aurait même pas mis son chien" Ces attaques humiliantes publiques ne sont étayées d 'aucunes preuves et considérées comme des allégations mensongères de la part de pratiquants du club de tennis.

 

M le professeur de Tennis, nous nous associons à vos joueurs pour vous remercier de la haute qualité de votre travail

et nous savons déjà que votre départ est une perte pour Aspremont.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Ader Aspremont

Repost 0
Commenter cet article