recours gracieux contre LA BARRE D IMMEUBLE Aspremont

Publié le 9 Septembre 2016

recours gracieux contre LA BARRE D IMMEUBLE Aspremont
recours gracieux contre LA BARRE D IMMEUBLE Aspremont

Aspremont le 01.07.2016

Recours gracieux contre le permis de construire n ° PC 0600615J0017

Monsieur le Maire,

Par la présente, l’association ADER , exerce un droit de recours à l’encontre du permis de construire

PC 0600615J0017 délivré le 04 mai 2016 à la société IMMOBLEU PROMOTION portant sur la démolition de 2 bâtiments et la construction d’un immeuble de 35 logements sur un terrain situé route de Colomars- les Vignes.

Le projet viole le PLU pour les motifs suivants :

- Le PLU spécialement modifié pour le projet prévoyait 32 logements, le permis a été accordé pour 35 logements.

- Le PLU prévoit que les constructions soient conformes aux règles d’urbanisme et d’environnement en vigueur : la construction objet du recours est située au p0ied du vieux village. Elle est constituée par un immeuble d’une longueur de 59.85m sur 18 m de large soit plus du double des plus grosses bâtisses du village (mairie, hôtels), sa hauteur qui varie de 16.31 m à plus de 17 m ne respecte pas les dispositions du PLU. L’immeuble a un caractère imposant par son emprise sur le sol et par sa hauteur, il est dommageable et n’est pas compatible avec le caractère des lieux.

- L’insertion paysagère montre bien que le bâtiment par sa taille occulte une grosse partie du village.

- Ce projet immobilier de 35 logements détruit la physionomie du village constitué par un ensemble de petites maisons anciennes qui ont un caractère architectural très fort représentatif d’Aspremont et typiques des petits villages de l’arrière pays Niçois.

- L’architecture du bâtiment est en totale violation avec l’architecture environnante. Les constructions Aspremontoises ne comportent pas de baies vitrées, les fenêtres doivent être plus hautes que larges ce qui n’est pas respecté dans ce permis de construire. De même, les maisons du vieux village n’ont pas de balcon, or cet immeuble comporte de multiples balcons superposés. La monotonie des façades défigure le pied du vieux village et le style résolument moderne accentue la fracture avec l’environnement.

La construction de 35 logements aurait pour conséquence un brutal accroissement de la population du vieux village que l’on peut estimer à environ 20 % ce qui risque de déséquilibrer les structures communales et créer d’importants problèmes de circulation. En effet, le bâtiment doit être construit sur une route déjà très fréquentée, et d’une largeur insuffisante. De plus la sortie des parkings de l’immeuble est positionnée juste en face de l’accès au parking communal.

Sur le plan formel, il apparait étrange et surprenant que l’approbation du PLU soit intervenue après le dépôt du permis.

Pour les raisons évoquées ci-dessus nous concluons à l’illégalité de l’arrêté accordant le permis de construire en méconnaissance des règles du PLU donc nous invoquons par ailleurs l’illégalité du PLU par voie de l’exception.

Nous avons donc l’honneur de demander de bien vouloir annuler l’arrêté accordant ce permis PC 0600615J0017. Nous vous demandons de recevoir copie de l’arrêté décidant l’annulation de permis de construire.

Nous vous prions de croire monsieur, le Maire, en l’expression de nos sincères salutations.

Pour l’association ADER

Dr Laure Gignoux

Rédigé par Ader Aspremont

Publié dans #Nos actions

Repost 0
Commenter cet article