Les fresques du Saint Claude

Publié le 27 Mars 2016

L’arrière pays niçois est réputé pour le pittoresque de ses petits villages et pour sa qualité de vie. Ainsi en est-il d’Aspremont dont les paysages ont été source d’inspiration pour de nombreux artistes.

L’association Aspremont Dynamisme et renouveau –ADER- présidée par le DR Laure Gignoux élue conseillère municipale, se bat depuis plusieurs années pour sauver de la destruction ces fresques et préserver l’équilibre architectural de la Commune. En effet dès son élection, la conseillère s’est inquiétée de l’impact de ce projet qui avait été inscrit dans le PLU de 2013 sans plus de précisions quant à ses modalités de réalisation. Il était prévu la construction d’une vingtaine de logements sans plus.

En 2014, informée par l’ancien propriétaire des lieux de l’existence de ces fresques, elle a saisi les Aspremontois par voie de tracts photos à l’appui. Des membres de l’association ont rencontré des politiques chargés du patrimoine pour les sensibiliser à la nécessité de sauver ce dernier témoignage connu de l’artiste Jean BONI. De nombreux courriers ont été adressés aux élus ainsi que divers organismes chargés de la préservation du patrimoine. Une pétition a été lancée sur le net qui a recueilli plus de 679 signatures !

Du côté des politiques, aucune réaction si ce n’est la fin de non recevoir du 1er magistrat de la

commune qui refuse toute discussion sur le sujet. Seule l’association Urgence Patrimoine et quelques particuliers se sont joints à ADER pour tenter de sauver ces fresques. Cette association réputée pour ses actions de sauvetage et son grand professionnalisme a même proposé au Maire d’Aspremont –Alexandre FERRETTI- de réaliser et financer les travaux de dépose des fresques de telle sorte que cela ne coûte rien à la Commune. Réponse du Maire via sa secrétaire ; « je n’ai pas le temps d’étudier votre proposition »

Aujourd’hui le temps presse ; la demande de permis a été déposée en décembre dernier et le ST Claude va être détruit pour céder la place à un programme immobilier non pas de 20 logements mais de 35 dont une vingtaine de logements sociaux!

Au-delà de la préservation de ces fresques , ADER s’inquiète de l’impact social et architectural que pourra engendrer la construction d’un immeuble d’une telle envergure au pied d’un petit village qui ne comporte que des constructions de moyennes tailles voir petites qui plus est sur la place principale du village ! Ce projet a toutes les chances de remettre en cause l’équilibre même du village. Le Maire fidèle à sa ligne de conduite a refusé toute discussion sur le sujet en conseil municipal y compris l’accès au dossier !

Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.
Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.

Sauvez les fresques du Saint Claude, signez, commentez la pétition.

Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce
Plafond de la pièce

Plafond de la pièce

Rédigé par Ader Aspremont

Publié dans #Nos actions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article