TRAVAUX SUR LA COMMUNE , la vérité

Publié le 11 Novembre 2015

Bien que le Mairie se félicite des travaux réalisés sur la Commune, l’opposition tient à apporter les précisions suivantes:

1. Le maire prend des décisions pour la Commune seul sans en référer à son conseil municipal comme en témoigne celle des feux tricolores qui n’a jamais fait l’objet d’une délibération ni même d’une discussion en séance municipale.

2.Concernant les travaux ayant donné lieu à un appel d’offres étudié en commission .

Pour la réfection du toit de l’ancienne école qui a consisté à remplacer les tuiles anciennes, nous déplorons l’absence de pluralité de candidatures : le seul dossier soumis à l’examen a été celui de l’entreprise Spinelli qui faute de concurrence a obtenu le marché. Pourquoi aucune autre offre n’a été déposée? L’évaluation des travaux était elle adaptée? Il nous est impossible de répondre à cette question. En effet, le Maire fait preuve de la plus grande opacité et refuse de donner accès à la conseillère de l’opposition aux dossiers de candidature. Comment alors apprécier la validité d’une offre alors que l’on ne connait même pas la surface de toiture concernée !

Etrangement le dossier avait été constitué par un conseiller municipal de la majorité, il n’y a pas eu de bureau d’études, et comme l’a fait remarquer la conseillère de l’opposition le Docteur Laure Gignoux l’isolation du toit n’avait même pas été prévue !!! Dans ces conditions, il n’y a vraiment pas lieu de claironner!

3. Concernant le cimetière, le tableau n’est guère plus reluisant; en effet, en dépit de nos nombreuses interventions, le Maire et sa majorité ont écarté la candidature d’une entreprise qui a déjà fait ses preuves dans des communes voisines. Le marché a été attribué à une entreprise très connue pour faire la majeure partie des travaux à Aspremont. Résultat : les aspremontois vont devoir payer un supplément de 25% soit 44 000 euros de plus que ce qu’il nous avait été proposé par l’entreprise concurrente! Pour comble d’ironie aux dires même d’un conseiller de la majorité, ce prix aurait encore pu être abaissé si on avait utilisé des caveaux préfabriqués!

En conclusion, nous dénonçons une gestion autocrate et opaque qui bafoue les droits des administrés .

Rédigé par Ader Aspremont

Publié dans #Nos actions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article